en Ecosse et en Irlande

Journal Irlandais d’Heinrich Böll

 

Retrouvé par hasard, un grand classique …du non moins grand Heinrich Böll :
Journal Irlandais paru en 1957.
 » L’auteur est à la recherche de soi dans les paysages irlandais, il y présente son Irlande, c’est aussi une découverte poétique d’un pays qui était à l’époque très en marge de l’Europe… » Régine Battiston
 journal2

Note de l’éditeur :  » Irlandais certes. Qui ne reconnaîtrait dans ces pages les douceurs amères, les prières mêlées de jurons, l’étrange et quotidienne dissonance de révolte et de résignation qui font l’Irlande ? Et ce que nous appelons la poésie, là-bas plus courante que l’eau, plus abondante que le pain, plus vivante parfois que l’homme. Donc, la souffrance sans doute. Oui l’Irlande.

 
Mais vue par l’écrivain Böll, cet Allemand qui lui-même cultive courageusement son désaccord intime avec l’Allemagne. Émerveillé, souriant, ému, à mille lieues des miracles économiques, plongé dans la générosité folle d’un monde que la modernité blesse mais n’infecte pas, d’un monde révolu ou peut-être déjà futur. C’est ici pour Böll le journal d’un double exil, l’un voulu, temporaire, simple dépaysement saisonnier, l’autre subi, permanent, celui d’un voyageur qui jamais ne retrouve sa patrie. « 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.