en Ecosse et en Irlande

Guillaume Thouroude, Voyage au pays des Travellers

travellers5 Guillaume Thouroude, Voyage au pays des Travellers : (Irlande, début du XXIe siècle) , Cartouche, Paris,2012

Critique « Le Monde Diplomatique » Juin 2012 – Jacqueline Dérens :

Ce livre n’entraîne pas le lecteur bien loin, mais en Irlande, membre de l’Union européenne. Pourtant, le dépaysement est garanti et le questionnement sans fin : qui sont ces travellers, autrefois appelés tinkers — les rétameurs que l’on retrouve dans la littérature anglo-saxonne, de la pièce de Johnmillington Synge, Les Noces du rétameur, au roman de John Le carré Tinker, Tailor, Soldier, Spy ? Ces nomades, ni Roms ni Gypsies, sont-ils les descendants des premiers habitants gaéliques de l’île ? Ces rebelles qui parlent le cant et le gammon, langues secrètes dont il n’existe aucun lexique, sont des citoyens irlandais qui défendent les couleurs de leur pays aux Jeux olympiques dans la catégorie boxe — sport où ils excellent — mais vivent en marge de la société. Comment intégrer ces « autres » en acceptant leurs différences  ? L’auteur, victime d’un mystérieux empoisonnement au cours de son enquête, n’a pas de réponse ; il plonge simplement le lecteur dans de vertigineuses réflexions sur la nation irlandaise.

Plus d’infos : http://www.travellerheritage.ie/

 

Les « travellers« , Lucht Siúil en Irlandais,  encore appelés white gypsies, tinkers, pavers sont des gens du voyage, présents pour la plupart en Irlande   – environ  25 000 aujourd’hui -, mais aussi en Ecosse et aux Etats-Unis où certains ont émigré.

travellers outside their bow tent, early 20th century/ http://www.ambaile.org.uk/en/page/show_home_page.html

Am Baile – Highland History and Culture http://www.ambaile.org.uk/en/pages/ambaile.html

Am Baile – Highland History and Culture

National galery of ireland

National Galery of Ireland

Leur origine fait débat, et suivant les sources, les interprétations divergent. Il pourrait s’agir de personnes expulsées de chez elles pendant la campagne de Cromwell en 1650, ou pendant la Grande Famine entre 1845 et 1860  ou encore des descendants du  clan des Murtagh O’Connor qui étaient  des aristocrates qui pratiquaient l’élevage itinérant au Haut moyen-âge. On évoque aussi des groupes pré-celtiques… Aujourd’hui, les travellers parlent le shinta, le gaélique irlandais ou l’anglais.

 

 

 

 

Publicités

Une Réponse

  1. Intéressant ! Je pensais que les Tinkers étaient des Gitans. Merci pour la découverte 🙂

    7 mai 2016 à 8 h 55 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.